Jardiner dans l'amour

 

Pour un équilibre psycho-bio-écologique

 

Jardiner dans l’amour a la conviction qu’une compréhension intime de la vie est un bon terreau pour l’écologie. 

Intime, car la vie anime toutes les formes de l’univers, qu’elles soient humaines, animales, végétales ou même minérales. 

Intime aussi parce que cette compréhension est plus riche quand elle vient de la conscience.

Intime, car cette « conscience » implique une « connaissance » de l’unité, la conscience par exemple, que « le vivant » est au-delà de ce que notre imagination nous souffle et au-delà de tout concept. 

L’intellect n’est pas une clé pour épouser cette conscience.

L’humain s’incarne sur la terre, au milieu de la nature. 

Dans ce que Didier Thiellet a pu découvrir à travers la communion avec le végétal, l’humain a un grand rôle dans l’équilibre écologique. Ainsi, « Jardiner dans l’amour » préconise que ce rôle commence par la conscience du fait que le vivant est le même pour toutes formes.

L’homme a un énorme « pouvoir ». Il est le seul animal qui a la possibilité d’exterminer tous les autres. Pourquoi ? Soit ce pouvoir est le résultat d’une réelle supériorité soit il est une dynamique pour affûter notre conscience. Ce qui est sûr, c’est que l’extermination des animaux ou du végétal par l’homme revient à une destruction de l’homme par l’homme. Par cette destruction de nous-mêmes par nous-mêmes, ce que je nomme « le vivant » pousse à une réflexion intime, une « co-naissance ».

Pour ces raisons, « Jardiner dans l’amour » propose un ensemble de produits qui va dans la direction de susciter cette « conscience » :

  • du vivant en soi,
  • du vivant végétal et animal,
  • du comment vivre en harmonie dans son environnement.

Le voyage est beau, il est plein de découvertes et demande l’humilité de rester dans l’ouverture à celle-ci.

Amis voyageurs, amies voyageuses, bienvenue.

Jardiner dans l’amour est un réseau de professionnels.

N’hésitez pas à nous contacter